è molto goloso

Pâtisserie – Cuisine – Passions – Voyages – Enseignement

Archive pour la catégorie 'Viandes'

Le Veau  » tigre « .

Posté : 11 mai, 2017 @ 5:51 dans Produits et Denrées, Viandes | Pas de commentaires »

Veau tigre

Jacques Abbatucci, éleveur bio en Corse-du-Sud (Serra Di Ferro dans la basse vallée du Taravo) travaille depuis des années à la reconnaissance de la « vache tigre », authentique souche bovine corse. Elle est appelée Saïnata en langue corse.

Cette vache et veau sont reconnaissable grâce à leur pelage zébré (robe bringuée) et à de faux airs de zébu.

Les veauxsont élevés en liberté, ils se nourrissent du lait de leur mère et d’herbes du maquis et de fourrages sauvages. Ils sont abattus à 5 ou 6 mois.

Leur viande rosée à une texture tendre et un goût herbacé.

Veaux à la broche

Les Veaux à la Broche : 
Autour d’un Veau à la broche, c’est au minimum 150 personnes qui se rassemblent dans une ambiance festive et conviviale. Le veau à la broche est une animation de choix pour des évènements comme les mariages, baptêmes, fêtes de village ou de fin d’année, rassemblements sportifs ou gastronomiques. 

7184598-11021647

Un classement par étoiles pour les viandes de boucherie (pour consommateurs grandes surfaces).

Posté : 6 août, 2014 @ 7:38 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Nouveautés, Produits et Denrées, Viandes | Pas de commentaires »

rayon_boucherie_620

À compter du 13 décembre 2014, les morceaux de viandes vendus conditionnés en libre-service seront classés de une à trois étoiles en fonction du potentiel de qualité du morceau (trois étoiles pour le potentiel de qualité le plus élevé).

Par ailleurs, afin de mieux informer le consommateur, il sera permis de regrouper certains morceaux de viande sous une même dénomination générique (steak, rôti, poitrine, grillade, escalope…) à la place du nom précis qui est souvent peu connu du grand public (araignée, merlan, noix, collier, palette…). Cette nouvelle dénomination concernera les morceaux préemballés de viande de boeuf, de viande de veau et de viande ovine.

Un arrêté concernant les viandes de boucherie et de charcuterie a été publié en ce sens au Journal officiel du mercredi 30 juillet 2014.

———————————————

JORF n°0174 du 30 juillet 2014 page 12525
texte n° 22

ARRETE
Arrêté du 10 juillet 2014 modifiant l’arrêté du 18 mars 1993 relatif à la publicité des prix des viandes de boucherie et de charcuterie

NOR: ERNC1409989A

Publics concernés : opérateurs dans le secteur de la viande découpant et conditionnant des pièces de viande des espèces bovine et ovine destinées à être vendues directement au consommateur final en libre-service (ateliers industriels ou de GMS) ; consommateurs.
Objet : simplification de l’information pour les consommateurs des dénominations des morceaux de viande vendus conditionnés en libre-service, notamment information sur le potentiel de qualité du morceau.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur à compter du 13 décembre 2014.
Notice : aux fins d’une information du consommateur plus simple et plus compréhensible, le présent arrêté, qui modifie l’arrêté du 18 mars 1993 relatif à la publicité des prix des viandes de boucherie et de charcuterie, permet de regrouper certains morceaux de viande sous une même dénomination générique (exemple : steak, rôti…) à la place du nom précis du muscle peu connu (exemple : tende de tranche, jumeau…). Cette dénomination générique est accompagnée du potentiel de qualité du morceau réparti en trois classes sous forme d’étoiles accolées à la dénomination, allant de trois étoiles pour le potentiel de qualité le plus élevé à une étoile pour le potentiel de qualité le moins élevé.
Références : le présent arrêté peut être consulté sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).
Le ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique,
Vu le code de la consommation, notamment son article L. 113-3 ;
Vu l’arrêté du 18 mars 1993 relatif à la publicité des prix des viandes de boucherie et de charcuterie ;
Le Conseil national de la consommation consulté,
Arrête :

Article 1 

L’arrêté du 18 mars 1993 susviséest ainsi modifié :
I.-L’article 1er est ainsi modifié :
1° Les mots : « prévue par les articles 4 et 8 de l’arrêté du 3 décembre 1987 et par l’article 1er de l’arrêté du 10 novembre 1982 » sont supprimés ;
2° Après le mot : « charcuterie » sont insérés les mots : « vendues non préemballées, » ;
3° Le mot : « obligatoires » est remplacé par le mot : « usuelles » ;
4° Les mots : « en annexe du présent arrêté » sont remplacés par les mots : « aux annexes I, II, III, IV et V du présent arrêté et pour les viandes vendues préemballées, à indiquer le prix au kilogramme en regard des dénominations usuelles mentionnées dans les tableaux figurant aux annexes I bis, II bis, III bis, IV et V du présent arrêté ».
II.-Au 1° de l’article 2, les mots : « et lisible de l’extérieur » sont supprimés.
III.-Au dernier alinéa de l’article 3, le mot : « obligatoire » est remplacé par le mot : « usuelle ».
IV.-Aux annexes I, II, III, IV et V, l’intitulé de la première colonne du tableau est remplacé par l’intitulé : « Dénominations usuelles ».
V.-Après l’annexe I, est insérée une annexe I bis conforme à l’annexe I du présent arrêté.
VI.-Après l’annexe II, est insérée une annexe II bis conforme à l’annexe II du présent arrêté.
VII.-Après l’annexe III, est insérée une annexe III bis conforme à l’annexe III du présent arrêté.

Article 2 

Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur le 13 décembre 2014.

Article 3 

Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.

  • ANNEXES
    « ANNEXE I BIS
    DÉNOMINATIONS DES MORCEAUX PRÉEMBALLÉS DE VIANDE DE BŒUF

    DÉNOMINATION USUELLE
    du morceau (1)
    DESCRIPTION DES MORCEAUX
    Filet *** Filet
    Faux-filet *** Faux-filet
    Rumsteck *** Milieu de rumsteak affranchi
    Entrecôte *** Entrecôte parée sans dessus de côte et sans nerf dorsal
    Aloyau à l’os *** (T bone) Aloyau à l’os
    Côte *** Côte
    Bavette d ‘ aloyau *** Bavette d’aloyau
    Onglet *** Onglet
    Hampe ** Hampe
    Basse côte ** Basse côte affranchie
    Steak *** ou rôti *** Rond de tranche affranchi, entame du tende de tranche, poire
    Steak *** Plat de mouvant de tranche affranchi, araignée, dessus de palette, plat de nerveux de gîte-noix affranchi
    Steak ** ou rôti ** Aiguillette de rumsteck affranchie, plat de tranche affranchi sans la pointe, partie centrale du tende de tranche, dessous de macreuse affranchie, partie centrale du mouvant de tranche
    Steak ** Merlan, pièce parée affranchie, paleron sans nerf central affranchi
    Steak * ou rôti * Jumeau affranchi, talon du tende de tranche, rond de gîte-noix affranchi, aiguillette baronne affranchie, gîte-noix affranchi,
    Steak * Partie attenante au gîte-noix de l’aiguillette de rumsteak, pointe de plat de tranche, dessus de tranche affranchi, bavette de flanchet affranchie, dessus de boule de macreuse, paleron avec nerf central
    Bourguignon *** ou pot au feu *** Basse côte, jumeau, nerveux de gîte-noix, collier, macreuse à braiser, paleron sans tête de nerf épluché, jarret, queue, joue
    Bourguignon ** ou pot au feu ** Poitrine (gros bout, milieu, tendron) en mélange avec d’autres morceaux, plat de côte découvert, dessus de côte, plat de côte, rond de gîte-noix, gîte-noix
    Poitrine * Gros bout, milieu, tendron, flanchet
    Jarret *** Jarret
    Paleron *** Paleron
    Queue *** Queue
    Joue *** Joue
    (1) Les étoiles correspondent au potentiel de qualité en allant du potentiel de qualité le plus élevé *** au potentiel le moins élevé *.
    Autres dénominations usuelles :
    La désignation « tournedos » correspond à une tranche de filet ficelée qui peut être bardée.
    La désignation « chateaubriand » correspond à une tranche épaisse de filet.
    Les steaks *** lorsqu’ils sont présentés sous forme de tranche épaisse peuvent être désignés « pavés *** »
    Les pavés *** peuvent être en tournedos, dans ce cas leur dénomination est « pavé *** en tournedos ».
    La désignation « morceaux à fondue » correspond à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ***.
    La désignation « morceaux à brochettes » correspond à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ** et ***.
    La désignation « morceaux à pierrade » correspond à des tranches fines issues de pièces à griller ou à rôtir ** et ***.
    La désignation « morceaux à carpaccio » correspond à des tranches fines issues de pièces à rôtir *, ** et ***.
    La désignation « émincé » correspond à des petits morceaux issus de pièces à griller et/ ou à rôtir *, ** et ***.
    Pour les viandes à mijoter, les termes « bourguignon » ou « pot-au-feu » peuvent être remplacés par « toute autre destination culinaire de viande à cuisson lente »

    ANNEXE I I

  • « ANNEXE I I BIS
    DÉNOMINATIONS DES MORCEAUX PRÉEMBALLÉS DE VIANDE DE VEAU

    DÉNOMINATION USUELLE
    du morceau (1)
    DESCRIPTION DES MORCEAUX
    Filet *** Filet
    Côte *** Côte première, seconde et filet
    Escalope *** Quasi affranchi sans aiguillette baronne, noix, noix pâtissière, sous noix, carré couvert, carré filet, bavette d’aloyau
    Rôti *** Quasi sans aiguillette baronne, noix, noix pâtissière, sous noix, carré couvert, carré filet
    Onglet *** Onglet
    Hampe ** Hampe
    Grillade ** Palette, collier affranchi, bas de carré découvert affranchi
    Escalope ** Palette, bavette de flanchet, aiguillette baronne
    Rôti ** Epaule sans jarret, nerveux de sous noix, collier affranchi, bas de carré découvert
    Côtes ** Bas de carré découvert
    Tendron ** Tendron
    Poitrine * Poitrine
    Osso buco *** Tranche de jarret arrière avec os
    Jarret *** Jarret avec ou sans os
    Queue ** Queue
    Sauté *** Collier, jarret, épaule, carré, bas de carré découvert, nerveux de sous noix
    Sauté ** Poitrine en mélange avec d’autres morceaux
    (1) Les étoiles correspondent au potentiel de qualité en allant du potentiel de qualité le plus élevé *** au potentiel le moins élevé *.
    Autres dénominations usuelles :
    Les morceaux à griller *** lorsqu’ils sont présentés sous forme de tranche épaisse et régulière peuvent être désignés « pavé *** ».
    Les désignations « morceaux à brochettes » et « morceaux à fondue » correspondent à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ***.
    Les désignations « cuisson sur pierre » et « carpaccio » correspondent à des tranches fines issues de pièces à griller *** et **.
    La désignation « émincés » correspond à des petits morceaux issus de pièces à griller *** et **.
    Pour les viandes à mijoter, le terme « sauté » peut être remplacé par toute autre destination culinaire de viande à cuisson lente : blanquette… »
  • ANNEXE I I I
    « ANNEXE I I I BIS
  • DÉNOMINATIONS DES MORCEAUX PRÉEMBALLÉS DE VIANDE OVINE
  • DÉNOMINATION USUELLE
    du morceau (1)
    DESCRIPTION DES MORCEAUX
    Gigot *** Gigot entier, gigot raccourci, milieu de gigot
    Tranche *** Carré filet sans os, selle, noix, noix pâtissière, sous noix
    Tranche ** Quart avant sans épaule
    Côte *** Carré filet, carré couvert
    Filet *** Filet
    Rôti *** Carré filet, carré couvert, selle, noix, noix pâtissière, sous noix
    Rôti ** Quart avant sans épaule
    Souris *** Jarret arrière
    Jarret ** Jarret avant
    Epaule ** Epaule
    Côte ** Carré découvert
    Collier ** Collier
    Poitrine * Poitrine
    Sauté *** Gigot, carré couvert, carré filet
    Sauté ** Poitrine en mélange avec d’autres morceaux, collier, épaule, carré découvert
    (1) Les étoiles correspondent au potentiel de qualité en allant du potentiel de qualité le plus élevé *** au potentiel le moins élevé *.
    Le nom de la catégorie « agneau » ou « mouton » est obligatoirement indiqué.
    Autres dénominations usuelles :
    Les morceaux à griller *** lorsqu’ils sont présentés sous forme de tranche épaisse et régulière peuvent être désignés « pavés *** ».
    La désignation côte peut être remplacée par côtelette ou côteline pour des côtes premières ou secondes détalonnées manches dégagés.
    La désignation « noisette » correspond à des côtes filets désossés roulées bridées coupées en tranche épaisse.
    La désignation « morceaux à fondue » correspond à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ***.
    La désignation « morceaux à brochettes » correspond à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ** et ***.
    La désignation « émincés » correspond à des petits morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir *** et **.
    La désignation « cuisson sur pierre » correspond à des tranches fines issues de pièces à griller ou à rôtir ***.
    Pour les viandes à mijoter, le terme « sauté » peut être remplacé par toute autre destination culinaire de viande à cuisson lente : navarin, tajine… »

Fait le 10 juillet 2014.

Pour le ministre et par délégation :

La directrice générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes,

N. Homobono

Boeuf

Tomahawk steak Black Angus (côte de boeuf « tomahawk »).

Posté : 11 juin, 2014 @ 5:30 dans Produits et Denrées, Viandes | 2 commentaires »

tomahawk-steak

La côte de boeuf  » Tomahawk  » est une découpe particulière de la côte de boeuf, c’est un faux-filet avec os long de qualité AAA, plus communément appelé « Ribsteak ».

La pièce est vieillie à sec 55-65 jours dans une salle de vieillissement. Ce vieillissement donne une très grande tendreté à la viande.

Le muscle est très goûteux et juteux cela est dû à son os et à la noisette de gras situé au centre de la pièce. Une tendreté accrue due à l’abondance du persillage et spécialement sur le spinalis (muscle en bordure de la côte, la partie la plus tendre et la plus goûteuse de tout le boeuf). La dinstinction entre le Cow-Boy et le Tomahawk est la longueur de l’os; le Tomahawk est sur l’os entier de 12 pouces de longueur.

Tomahawk2

La race Black Angus est née dans la région d’Aberdeen en Ecosse, la première importation aux Etats-Unis date du XIXème siècle.

On contrôle :

  • - la couleur du gras,
  • - la couleur de la viande
  • - le persillé ou marbrage.

C’est une viande qui convient idéalement à la cuisson  » griller  » , les cuissons bleue ou saignante s’imposent pour apprécier totalement cette viande d’exception.

tomahawk1

Le Merlan de boeuf.

Posté : 5 novembre, 2013 @ 5:31 dans Produits et Denrées, Viandes | 1 commentaire »

Le Merlan de boeuf. dans Produits et Denrées merlan-de-boeuf-300x181

Le Merlan de bœuf est un petit muscle long et plat pris dans la cuisse du bœuf (la tranche, face interne de la cuisse où les muscles sont peu sollicités donnant des viandes tendres). Il pèse entre 800 grammes et 1 kilo, ses fibres sont courtes, c’est un morceaux très tendre.

Avec la Poire et l’Araignée, le Merlan est souvent appelé « morceaux du boucher » car la tradition veut que le boucher les réserve aux amateurs où pour lui même car ce morceaux demande du travail de préparation.

Le Merlan de bœuf se cuisine généralement saignant avec pour cuissons : Griller, Sauter, avec ou sans sauce.

boeuf-morceaux-tranche-300x190 dans Viandes

Le Porc du Sud-Ouest obtient l’I.G.P.

Posté : 25 mai, 2013 @ 8:37 dans Produits et Denrées, Viandes | Pas de commentaires »

Le Porc du Sud-Ouest obtient l'I.G.P. dans Produits et Denrées porc-sud-ouest2

Le Porc du Sud-Ouest vient d’être enregistré en I.G.P. (Indication Géographique Protégée) par la Commission européenne.
L’enregistrement est paru au JOUE N° L 127 du 09/05/2013. Il est le septième porc français à être enregistré. Le dossier a été rapide puisqu’il avait été reçu par la Commission en novembre 2011.
La viande de «Porc du Sud-Ouest» est une viande fraîche issue de porcs nés et élevés dans l’aire Sud-Ouest, nourris avec un minimum de 30 % de maïs denté pendant toute la durée de leur engraissement (à partir de la 12ème semaine de vie).
Ils sont abattus à un poids chaud minimum de carcasse de 90 kg (sans limite supérieure de poids) avec une tolérance de 3 kg en périodes de fortes chaleurs estivales (du 1er juin au 30 septembre).

porc-sud-ouest1 dans Viandes

D’un point de vue organoleptique, la viande de «Porc du Sud-Ouest», de couleur plus rouge que le porc standard, est juteuse et tendre, et présente un goût intense.

Pour limiter le stress des porcs qui influe négativement sur le pH et dégrade la qualité de la viande, le parcours doit être aussi court que possible entre l’exploitation et l’abattoir: 200 km au maximum ou 6 heures maximum de transport entre l’élevage et l’abattoir.
À la commercialisation, la viande de «Porc du Sud-Ouest» est présentée en frais sous les formes suivantes: carcasses, demi-carcasses, pièces de découpe, viandes désossées ou non.

le_porc_du_sud_ouest_reconnu_par_ligp_jpg-300x199

L’aire géographique de l’I.G.P. «Porc du Sud-Ouest» comprend les régions administratives suivantes: Région Aquitaine, Région Midi-Pyrénées, Région Poitou-Charentes.

L’élevage porcin occupe depuis plusieurs siècles une place importante dans le Sud-Ouest.

De nombreuses foires et marchés aux porcelets datant du Moyen-Âge, attestent cette tradition d’élevage: Garlin, Tarbes, Lembeye, Soumoulou, Dax, Garris, Saint Palais, Rabastens de Bigorre, Puylaurens et Villefranche de Rouergue, pour s’étendre, à la fin du XIX ème siècle, jusque dans l’Aveyron et le Tarn.
En 1862, 3 départements du Sud-Ouest (la Dordogne, la Corrèze et l’Aveyron) étaient les 3 premiers départements français en cheptel porcin. 

logo_igp-300x300
La viande de porc a longtemps représenté dans les campagnes du Sud-Ouest, l’essentiel de l’alimentation carnée. La plupart des familles rurales possédaient un porc dont le sacrifice pendant l’hiver donnait lieu à une véritable fête familiale et de voisinage.

Le savoir-faire s’est affirmé dans le temps: les carcasses de porcs étaient valorisées dans leur intégralité (consommation locale puis ouverture au marché), en viande fraîche et en transformation (salée, séchée ou confite dans la graisse). Les gestes et les recettes ancestrales se perpétuent toujours dans des familles rurales du Sud-Ouest.

une-igp-pour-le-porc-du-sud-ouest-300x199

Le Fin Gras du Mézenc obtient l’AOP.

Posté : 24 mai, 2013 @ 4:41 dans Produits et Denrées, Viandes | Pas de commentaires »

Le Fin Gras du Mézenc obtient l'AOP. dans Produits et Denrées fin-gras-300x210

Le Fin Gras du Mézenc obtient l’AOP (Appellation d’Origine Protégée niveau européen) depuis le 9 mai 2013.

Le Fin gras du Mézenc est nue viande bovine issue de génisses âgées de 24 mois minimum ou de mâles castrés de 30 mois minimum.

La couleur de sa viande est rouge franc à pourpre et persillée. C’est nue viande tendre et onctueuse.

Les animaux doivent être nés, élevés et engraissés sur le Massif du Mézenc (limite de l’Ardèche et de la Haute-Loire).

fin-gras-du-mezenc-aop-300x84 dans Viandes

Les conditions géologiques, climatiques et l’altitude sont propices à donner une alimentation de qualité.

La viande Fin Gras du Mézenc est un produit saisonnier, les animaux sont abattus que du 1er février au 31 mai, engraissement hivernal de 110 jours minimum.

fin-gras-du-mezenc

L’Agneau de lait des Pyrénées obtient une I.G.P (Indication Géographique Protégée).

Posté : 7 octobre, 2012 @ 7:43 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Informations utiles, Produits et Denrées, Viandes | Pas de commentaires »

L'Agneau de lait des Pyrénées obtient une I.G.P (Indication Géographique Protégée). dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d Agneau-igp-Pyrénées

Le 3 octobre 2012, l’Agneau de lait des Pyrénées a obtenu une I.G.P (Indication Géographique Protégée).

C’est un agneau jeune, âgé de 45 jours maximum avec un poids carcasse de 4,5 à 11 kg.

Agneau-Pyrénées dans Informations utiles

Selon la tradition, les carcasses sont présentées habillées avec la crépine (le péritoine).

L’animal est abattu entre le 15 octobre et le 15 juin.

Agneau-carré-Pyrénées dans Produits et Denrées

Orkney Beef PDO (AOP) Royaume-Uni (Ecosse).

Posté : 3 septembre, 2012 @ 5:20 dans Produits et Denrées, Viandes | Pas de commentaires »

Orkney Beef PDO (AOP) Royaume-Uni (Ecosse). dans Produits et Denrées Orkney

Les Îles Orkney (Îles Orcades) ont toujours été connues pour la production de viande de boeuf de qualité.

L’utilisation exclusive de vaches d’Aberdeen Angus et de Shorthorn Blue Grey donne à la viande sa saveur caractéristique.

Orkneyîles dans Viandes

Aire géographique : groupe d’îles de l’Atlantique Nord au large de la côte nord de l’Ecosse, connues sous le nom d’Îles Orkney.

La viande Orkney Beef provient de bovins nés, élevés et abattus à Orkney.

Orkney1

Seuls peuvent être abattus et préparés conformément au cahier des charges les bovins de la zone désignée. Seuls peuvent être vendus des produits frais ou réfrigérés.

Orkneylogo

La viande Orkney Beef bénéficie d’une AOP depuis le 21 juin 1996.

Orkney2

La texture et la saveur très particulière de l’Orkney Beef sont dues dans une large mesure aux conditions topographiques, géologiques et climatiques des ïles Orkney qui donnent des caractéristiques spécifiques à l’herbe et aux herbages, nourriture principale des bovins

Orkney3

Shetland Lamb (agneau Ecosse : Îles Shetland).

Posté : 19 avril, 2012 @ 10:26 dans Produits et Denrées, Viandes | Pas de commentaires »

Shetland Lamb (agneau Ecosse : Îles Shetland). dans Produits et Denrées Shetland-lamb

Le mouton des Shetland est une race particulière, originaire des Îles Shetland. Les agneaux proviennent de brebis Shetland ou de brebis issues d’un croisement Shetland/Cheviot. Les animaux sont nés, élevés et abattus aux Shetland.

L’aire géographique : les Îles Shetland sont un groupe d’îles de l’Atlantique Nord au large de la côte nord de l’Ecosse.

Agneaux-Shetland dans Viandes

Les animaux sont abattus avant l’âge de 12 mois et commercialisés sous forme de carcasse ou de morceaux. Le poids de la carcasse doit être de l’ordre de 7 à 14 kg pour les agneaux de race Shetland pure et de 20 kg au maximum pour les agneaux croisés. Le Shetland Lamb bénéficie depuis 1996 de l’AOP.

shetlandlamb

Après enregistrement du nom « Shetland Lamb« , chaque carcasse porte une indication de sa protection et d’une Appellation d’Origine Protégée.

La texture et la saveur du Shetland sont particulières et différentes des autres races produites dans d’autres régions du Royaume-Uni en raison des conditions topographiques, géologiques et climatiques caractéristiques des Îles Shetland.

Shetland-Lamb1

Lüneburger Heidschnucke g.U (AOP) Allemagne.

Posté : 4 mars, 2012 @ 8:57 dans Produits et Denrées, Viandes | 1 commentaire »

Lüneburger Heidschnucke g.U (AOP) Allemagne. dans Produits et Denrées Lüneburger-Heidschucke1

La race ovine Lüneburger Heidschnucke est élevée depuis longtemps sur les landes sèches de la région Lüneburger. L’aire géographique est l’ancienne principauté de Lüneburger (aujourd’hui appelée Lüneburger Heide) qui comprend Celle, Gifhorn, Harburg, Lüchow-Danneberg, Uellen, Lüneburg et Soltau-Fallingsbostel.

 

Depuis 1848, elle représente la principale race ovine de l’ancienne principauté de Lüneburger. Au 18ème siècle la superficie des landes a atteint sa plus grande ampleur par suite des coupes de bois, du brûlage et du déboisement. La bruyère s’est alors étendue sur les terres sableuses, pauvres en azote et autres éléments nutritifs.

La race Lüneburger Heidschnucke, rustique, était capable de se nourrir de plantes à tiges dures et peu nourrissantes.

Cornes dans Viandes

Les béliers ont des cornes comme les mouflons, les brebis ont également des cornes mais en forme de croissant.

Le Lüneburger Heidschnucke est un race proche des mouflons, la brebis pèse entre 45 et 50 kg, le bélier environ 80 kg, l’agneau est vendu entre 15 et 20 kg. La viande considérée comme une spécialité est de couleur foncée, tendre et un goût qui rappelle le gibier. C’est une viande maigre, de grande valeur biologique. La couleur varie entre le gris clair et le gris foncé alors que la tête, le ventre et les pattes sont noirs. Les agneaux naissent noirs et frisés, la laine change de couleur au cours de la première année.

Son élevage peut s’effectuer :

  • - élevage sur parcours gardé, en troupeau de plus de 100 brebis sur les landes,

- élevage en enclos, en troupeau de 8 brebis environ sur des prairies (toujours en herbe).

  • Lüneburger-Heidschucke

 

Le maigre fourrage que forme la bruyère a pour effet de freiner la croissance de la Lüneburger Heidschnucke d’où un très faible degré d’engraissement de ces ovins. Ces conditions d’élevage et d’alimentation confèrent à la viande de cette race son goût typique de gibier.

Le Lüneburger Heidschnucke bénéficie de l’g.U (AOP). Logo triangulaire portant l’inscription Lüneburger Heidschnucke avec en son centre une tête d’ovin avec des cornes de bélier typique de la race. Le logo doit également porter les lettres g.U (AOP).

Lüneburger-Heidschucke-troupeau

 

123
 

saissacaubergedulacsaint-pi... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitchen Circus