è molto goloso

Pâtisserie – Cuisine – Passions – Voyages – Enseignement

Archive pour la catégorie 'Nouveautés'

France – Trois nouveaux Palaces (1 hors métropole).

Posté : 26 juillet, 2016 @ 6:44 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Nouveautés, Potins gourmands | Pas de commentaires »

LXRV-HOTEL-PALACE-PENINSULA-PARIS-Lobby-Terrace-Entree

Le club très fermé des hôtels affichant le classement de  » Palace  » s’agrandit, de 16 ils passent donc à 19 établissements luxueux, 3 hôtels rejoignent la liste des  hôtels d’exception.

Le Peninsula à Paris, Le Cheval Blanc à  Saint-Barth et le Cap Eden Roc à Antibes ont récemment décrochés le label qui les propulse dans l’hyper luxe. L’appellation  » Palace  » est née en 2010 pour valoriser des hôtels 5 étoiles, c’est Atout France, qui supervise le processus d’attribution de ce label.

A l’issue de la dernière réunion de délibération de la commission palace, Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, et Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire ont attribué, pour une durée de 5 ans la distinction Palace à ces trois établissements.

Situation géographique exceptionnelle, intérêt historique, esthétique patrimonial particulier, service sur mesure, qualité du service, qualité de la table, placent ces établissements français dans un palmarès mondial de l’hôtellerie grand style.

Neuf Palaces se trouvent à Paris, c’est ensuite Courchevel avec 3 établissements qui compte le plus d’hôtels classés  » Palaces « , vient ensuite Saint-Tropez. Paris devrait être rejoint dans les toutes prochaines années par Le Ritz qui vient de ré-ouvrir après deux ans de travaux de rénovation, Le Crillon et Le Lutétia qui eux sont en travaux actuellement.

Déjà de nombreux autres hôtels concourent pour la prochaine session, il faut bien sûr être déjà classé 5 étoiles pour espérer accéder au classement supérieur

Les 19 établissements français classés officiellement  » Palaces  » :
-Hôtel du Palais à Biarritz,
-Hôtel Les Airelles à Courchevel,
-Hôtel Le Cheval Blanc à Courchevel,
-Hôtel Le K2 à Courchevel,
-Hôtel Four Seasons George V à Paris,
-Hôtel Le Bristol à Paris,
-Hôtel Le Mandarin Oriental à Paris,
-Hôtel Le Meurice à Paris,
-Hôtel Le Park Hyatt Paris Vendôme à Paris,
-Hôtel Le Plaza Athénée à Paris,
-Hôtel Le Royal Monceau-Raffles Paris à Paris,
-Hôtel Le Shangri La à Paris,
-Hôtel Le Peninsula à Paris,
-Hôtel La Réserve à Ramatuelle,
-Hôtel Le Grand-Hôtel du Cap-Ferrat à Saint-Jean-Cap-Ferrat,
-Hôtel Le Cap Eden Roc à Antibes,
-Hôtel Le Byblos à Saint-Tropez
-Le Château de la Messardière à Saint-Tropez,
-Hôtel Le Cheval Blanc Saint-Barth Isle de France à Saint Barthélemy.

Eden

Un classement par étoiles pour les viandes de boucherie (pour consommateurs grandes surfaces).

Posté : 6 août, 2014 @ 7:38 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Nouveautés, Produits et Denrées, Viandes | Pas de commentaires »

rayon_boucherie_620

À compter du 13 décembre 2014, les morceaux de viandes vendus conditionnés en libre-service seront classés de une à trois étoiles en fonction du potentiel de qualité du morceau (trois étoiles pour le potentiel de qualité le plus élevé).

Par ailleurs, afin de mieux informer le consommateur, il sera permis de regrouper certains morceaux de viande sous une même dénomination générique (steak, rôti, poitrine, grillade, escalope…) à la place du nom précis qui est souvent peu connu du grand public (araignée, merlan, noix, collier, palette…). Cette nouvelle dénomination concernera les morceaux préemballés de viande de boeuf, de viande de veau et de viande ovine.

Un arrêté concernant les viandes de boucherie et de charcuterie a été publié en ce sens au Journal officiel du mercredi 30 juillet 2014.

———————————————

JORF n°0174 du 30 juillet 2014 page 12525
texte n° 22

ARRETE
Arrêté du 10 juillet 2014 modifiant l’arrêté du 18 mars 1993 relatif à la publicité des prix des viandes de boucherie et de charcuterie

NOR: ERNC1409989A

Publics concernés : opérateurs dans le secteur de la viande découpant et conditionnant des pièces de viande des espèces bovine et ovine destinées à être vendues directement au consommateur final en libre-service (ateliers industriels ou de GMS) ; consommateurs.
Objet : simplification de l’information pour les consommateurs des dénominations des morceaux de viande vendus conditionnés en libre-service, notamment information sur le potentiel de qualité du morceau.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur à compter du 13 décembre 2014.
Notice : aux fins d’une information du consommateur plus simple et plus compréhensible, le présent arrêté, qui modifie l’arrêté du 18 mars 1993 relatif à la publicité des prix des viandes de boucherie et de charcuterie, permet de regrouper certains morceaux de viande sous une même dénomination générique (exemple : steak, rôti…) à la place du nom précis du muscle peu connu (exemple : tende de tranche, jumeau…). Cette dénomination générique est accompagnée du potentiel de qualité du morceau réparti en trois classes sous forme d’étoiles accolées à la dénomination, allant de trois étoiles pour le potentiel de qualité le plus élevé à une étoile pour le potentiel de qualité le moins élevé.
Références : le présent arrêté peut être consulté sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).
Le ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique,
Vu le code de la consommation, notamment son article L. 113-3 ;
Vu l’arrêté du 18 mars 1993 relatif à la publicité des prix des viandes de boucherie et de charcuterie ;
Le Conseil national de la consommation consulté,
Arrête :

Article 1 

L’arrêté du 18 mars 1993 susviséest ainsi modifié :
I.-L’article 1er est ainsi modifié :
1° Les mots : « prévue par les articles 4 et 8 de l’arrêté du 3 décembre 1987 et par l’article 1er de l’arrêté du 10 novembre 1982 » sont supprimés ;
2° Après le mot : « charcuterie » sont insérés les mots : « vendues non préemballées, » ;
3° Le mot : « obligatoires » est remplacé par le mot : « usuelles » ;
4° Les mots : « en annexe du présent arrêté » sont remplacés par les mots : « aux annexes I, II, III, IV et V du présent arrêté et pour les viandes vendues préemballées, à indiquer le prix au kilogramme en regard des dénominations usuelles mentionnées dans les tableaux figurant aux annexes I bis, II bis, III bis, IV et V du présent arrêté ».
II.-Au 1° de l’article 2, les mots : « et lisible de l’extérieur » sont supprimés.
III.-Au dernier alinéa de l’article 3, le mot : « obligatoire » est remplacé par le mot : « usuelle ».
IV.-Aux annexes I, II, III, IV et V, l’intitulé de la première colonne du tableau est remplacé par l’intitulé : « Dénominations usuelles ».
V.-Après l’annexe I, est insérée une annexe I bis conforme à l’annexe I du présent arrêté.
VI.-Après l’annexe II, est insérée une annexe II bis conforme à l’annexe II du présent arrêté.
VII.-Après l’annexe III, est insérée une annexe III bis conforme à l’annexe III du présent arrêté.

Article 2 

Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur le 13 décembre 2014.

Article 3 

Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.

  • ANNEXES
    « ANNEXE I BIS
    DÉNOMINATIONS DES MORCEAUX PRÉEMBALLÉS DE VIANDE DE BŒUF

    DÉNOMINATION USUELLE
    du morceau (1)
    DESCRIPTION DES MORCEAUX
    Filet *** Filet
    Faux-filet *** Faux-filet
    Rumsteck *** Milieu de rumsteak affranchi
    Entrecôte *** Entrecôte parée sans dessus de côte et sans nerf dorsal
    Aloyau à l’os *** (T bone) Aloyau à l’os
    Côte *** Côte
    Bavette d ‘ aloyau *** Bavette d’aloyau
    Onglet *** Onglet
    Hampe ** Hampe
    Basse côte ** Basse côte affranchie
    Steak *** ou rôti *** Rond de tranche affranchi, entame du tende de tranche, poire
    Steak *** Plat de mouvant de tranche affranchi, araignée, dessus de palette, plat de nerveux de gîte-noix affranchi
    Steak ** ou rôti ** Aiguillette de rumsteck affranchie, plat de tranche affranchi sans la pointe, partie centrale du tende de tranche, dessous de macreuse affranchie, partie centrale du mouvant de tranche
    Steak ** Merlan, pièce parée affranchie, paleron sans nerf central affranchi
    Steak * ou rôti * Jumeau affranchi, talon du tende de tranche, rond de gîte-noix affranchi, aiguillette baronne affranchie, gîte-noix affranchi,
    Steak * Partie attenante au gîte-noix de l’aiguillette de rumsteak, pointe de plat de tranche, dessus de tranche affranchi, bavette de flanchet affranchie, dessus de boule de macreuse, paleron avec nerf central
    Bourguignon *** ou pot au feu *** Basse côte, jumeau, nerveux de gîte-noix, collier, macreuse à braiser, paleron sans tête de nerf épluché, jarret, queue, joue
    Bourguignon ** ou pot au feu ** Poitrine (gros bout, milieu, tendron) en mélange avec d’autres morceaux, plat de côte découvert, dessus de côte, plat de côte, rond de gîte-noix, gîte-noix
    Poitrine * Gros bout, milieu, tendron, flanchet
    Jarret *** Jarret
    Paleron *** Paleron
    Queue *** Queue
    Joue *** Joue
    (1) Les étoiles correspondent au potentiel de qualité en allant du potentiel de qualité le plus élevé *** au potentiel le moins élevé *.
    Autres dénominations usuelles :
    La désignation « tournedos » correspond à une tranche de filet ficelée qui peut être bardée.
    La désignation « chateaubriand » correspond à une tranche épaisse de filet.
    Les steaks *** lorsqu’ils sont présentés sous forme de tranche épaisse peuvent être désignés « pavés *** »
    Les pavés *** peuvent être en tournedos, dans ce cas leur dénomination est « pavé *** en tournedos ».
    La désignation « morceaux à fondue » correspond à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ***.
    La désignation « morceaux à brochettes » correspond à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ** et ***.
    La désignation « morceaux à pierrade » correspond à des tranches fines issues de pièces à griller ou à rôtir ** et ***.
    La désignation « morceaux à carpaccio » correspond à des tranches fines issues de pièces à rôtir *, ** et ***.
    La désignation « émincé » correspond à des petits morceaux issus de pièces à griller et/ ou à rôtir *, ** et ***.
    Pour les viandes à mijoter, les termes « bourguignon » ou « pot-au-feu » peuvent être remplacés par « toute autre destination culinaire de viande à cuisson lente »

    ANNEXE I I

  • « ANNEXE I I BIS
    DÉNOMINATIONS DES MORCEAUX PRÉEMBALLÉS DE VIANDE DE VEAU

    DÉNOMINATION USUELLE
    du morceau (1)
    DESCRIPTION DES MORCEAUX
    Filet *** Filet
    Côte *** Côte première, seconde et filet
    Escalope *** Quasi affranchi sans aiguillette baronne, noix, noix pâtissière, sous noix, carré couvert, carré filet, bavette d’aloyau
    Rôti *** Quasi sans aiguillette baronne, noix, noix pâtissière, sous noix, carré couvert, carré filet
    Onglet *** Onglet
    Hampe ** Hampe
    Grillade ** Palette, collier affranchi, bas de carré découvert affranchi
    Escalope ** Palette, bavette de flanchet, aiguillette baronne
    Rôti ** Epaule sans jarret, nerveux de sous noix, collier affranchi, bas de carré découvert
    Côtes ** Bas de carré découvert
    Tendron ** Tendron
    Poitrine * Poitrine
    Osso buco *** Tranche de jarret arrière avec os
    Jarret *** Jarret avec ou sans os
    Queue ** Queue
    Sauté *** Collier, jarret, épaule, carré, bas de carré découvert, nerveux de sous noix
    Sauté ** Poitrine en mélange avec d’autres morceaux
    (1) Les étoiles correspondent au potentiel de qualité en allant du potentiel de qualité le plus élevé *** au potentiel le moins élevé *.
    Autres dénominations usuelles :
    Les morceaux à griller *** lorsqu’ils sont présentés sous forme de tranche épaisse et régulière peuvent être désignés « pavé *** ».
    Les désignations « morceaux à brochettes » et « morceaux à fondue » correspondent à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ***.
    Les désignations « cuisson sur pierre » et « carpaccio » correspondent à des tranches fines issues de pièces à griller *** et **.
    La désignation « émincés » correspond à des petits morceaux issus de pièces à griller *** et **.
    Pour les viandes à mijoter, le terme « sauté » peut être remplacé par toute autre destination culinaire de viande à cuisson lente : blanquette… »
  • ANNEXE I I I
    « ANNEXE I I I BIS
  • DÉNOMINATIONS DES MORCEAUX PRÉEMBALLÉS DE VIANDE OVINE
  • DÉNOMINATION USUELLE
    du morceau (1)
    DESCRIPTION DES MORCEAUX
    Gigot *** Gigot entier, gigot raccourci, milieu de gigot
    Tranche *** Carré filet sans os, selle, noix, noix pâtissière, sous noix
    Tranche ** Quart avant sans épaule
    Côte *** Carré filet, carré couvert
    Filet *** Filet
    Rôti *** Carré filet, carré couvert, selle, noix, noix pâtissière, sous noix
    Rôti ** Quart avant sans épaule
    Souris *** Jarret arrière
    Jarret ** Jarret avant
    Epaule ** Epaule
    Côte ** Carré découvert
    Collier ** Collier
    Poitrine * Poitrine
    Sauté *** Gigot, carré couvert, carré filet
    Sauté ** Poitrine en mélange avec d’autres morceaux, collier, épaule, carré découvert
    (1) Les étoiles correspondent au potentiel de qualité en allant du potentiel de qualité le plus élevé *** au potentiel le moins élevé *.
    Le nom de la catégorie « agneau » ou « mouton » est obligatoirement indiqué.
    Autres dénominations usuelles :
    Les morceaux à griller *** lorsqu’ils sont présentés sous forme de tranche épaisse et régulière peuvent être désignés « pavés *** ».
    La désignation côte peut être remplacée par côtelette ou côteline pour des côtes premières ou secondes détalonnées manches dégagés.
    La désignation « noisette » correspond à des côtes filets désossés roulées bridées coupées en tranche épaisse.
    La désignation « morceaux à fondue » correspond à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ***.
    La désignation « morceaux à brochettes » correspond à des morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir ** et ***.
    La désignation « émincés » correspond à des petits morceaux issus de pièces à griller ou à rôtir *** et **.
    La désignation « cuisson sur pierre » correspond à des tranches fines issues de pièces à griller ou à rôtir ***.
    Pour les viandes à mijoter, le terme « sauté » peut être remplacé par toute autre destination culinaire de viande à cuisson lente : navarin, tajine… »

Fait le 10 juillet 2014.

Pour le ministre et par délégation :

La directrice générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes,

N. Homobono

Boeuf

Le Label  » fait maison  » en vigueur à partir du mardi 15 juillet 2014.

Posté : 15 juillet, 2014 @ 6:25 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Informations utiles, Nouveautés, Potins gourmands | Pas de commentaires »

   Label fait maison logo

Décret (cliquez)

fichier pdf joe_20140713_0013

Le décret relatif à la mention « fait maison » a été publié dimanche 13 juillet 2014 au journal officiel, mettant en avant des plats entièrement élaborés «sur place», à partir de «produits bruts», n’ayant subi «aucune modification», pour valoriser le «savoir-faire» des restaurateurs.

Ce décret entre en vigueur le mardi 15 juillet 2014.

Selon le texte, «un produit brut (…) est un produit alimentaire n’ayant subi aucune modification importante y compris par chauffage, marinage, assemblage ou une combinaison de ces procédés».

Viandes

«Le but de ce décret est la reconnaissance de l’acte de cuisiner, reconnaître un savoir-faire par rapport à une cuisine d’assemblage, en donnant au consommateur une information simple et fiable», a expliqué la secrétaire d’État au Commerce et à la Consommation, Carole Delga.

«Peuvent entrer dans la composition d’un plat fait maison, les produits qui ont été réceptionnés par le professionnel épluchés, – à l’exception des pommes de terre -, pelés, tranchés, coupés, découpés, hachés, nettoyés, désossés, dépouillés, décortiqués, taillés, moulus ou broyés»; mais aussi «fumés, salés, réfrigérés, congelés, surgelés», ou encore «conditionnés sous vide», poursuit le décret.

«Les frites surgelées par exemple ne pourront pas entrer dans ce décret. Cela signifie que celles des fast-food (surgelées, ndlr), ne pourront pas être considérées comme des frites faites maison, tout comme leurs sauces qui arrivent toutes prêtes ne seront pas considérées comme faits maison».

Dans la composition d’un plat fait maison peuvent aussi entrer: «les salaisons, saurisseries et charcuteries, à l’exception des terrines et des pâtés. Les fromages, les matières grasses alimentaires, la crème fraîche et le lait, le pain, les farines et les biscuits secs, les légumes et fruits secs et confits, les pâtes et les céréales».

Mais aussi «la choucroute crue et les abats blanchis, la levure, le sucre et la gélatine, les condiments, épices, aromates, concentrés, le chocolat, le café, les tisanes, thés et infusions, les sirops, vins, alcools et liqueurs, la pâte feuilletée crue, et, sous réserve d’en informer par écrit le consommateur, les fonds blancs, bruns et fumets», précise le texte.

«Une sauce tomate toute prête ne pourra pas entrer dans ce décret», ajoute la secrétaire d’État, précisant que pour les abats, «il est indiqué qu’ils doivent être blanchis, et ce pour des raisons sanitaires».

brigade_de_cuisine

- Artisan-cuisinier -

«Un plat composé d’un produit non mentionné (…) peut être présenté comme fait maison, dès lors que la marque du produit ou le nom du professionnel qui l’a fabriqué est expressément indiqué», note cependant le décret.

Les professionnels doivent indiquer de manière visible par tous les consommateurs, la mention suivante: « Les plats faits maison sont élaborés sur place à partir de produits bruts ».

Le logo, très graphique, composé d’une casserole sur lequel est posé un toit de maison, la mention fait maison, «peuvent être indiqués à un endroit unique visible de tous les consommateurs», lorsque «l’ensemble des plats proposés par le professionnel sont faits maison».

Le cas échéant, ils figurent «pour chacun des plats sur les supports utilisés pour les présenter», comme les cartes ou menus, ainsi que sur «les autres supports de commercialisation du professionnel, notamment en ligne» et ce à compter de mardi, indique le texte.

Parallèlement, Mme Delga a annoncé  qu’« un groupe de travail sera mis en place à la rentrée sur la reconnaissance du métier de cuisinier ».

Cela fait suite aux demandes des professionnels du secteur qui souhaitent que le métier de cuisinier soit classé au répertoire des métiers, à l’instar de celui de boulanger, afin d’obtenir le titre d’artisan-cuisinier.

Blue cooking pot full of with meat and vegetables

4ème Challenge Exhibition  » Pré-desserts et Desserts de restaurant à l’assiette  » Sensibilité Gourmande 2015.

Posté : 3 juillet, 2014 @ 11:46 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Concours, Informations utiles, Nouveautés, Potins gourmands, Sensibilité Gourmande | Pas de commentaires »

Logo SG

www.sensibilite-gourmande.fr

Le 4ème Challenge Exhibition International  » pré-desserts et desserts de restaurant à l’assiette  » est ouvert.

Il se déroulera le mercredi 28 janvier 2015 à Lyon Eurexpo lors du SIRHA 2015 sur le stand Cacao BARRY.

Six candidats seront sélectionnés sur dossiers (fiches techniques et photos) pour le concours.

Chaque candidat aura à réaliser 6 pré-desserts et 6 desserts de restaurant à l’assiette en 4 heures (voir réglement en PDF, cliquer pour ouvrir).

fichier pdf Réglement Challenge 2015

Pour tous renseignements complémentaires :

Christophe GASPER (christophegasper@orange.fr)

Marc DELAGE (delagemarc@wanadoo.fr)

Palmares 2013

Changement de Président à la tête de Sensibilité Gourmande : Christophe GASPER prend la suite de Marc DELAGE.

Posté : 3 avril, 2014 @ 5:48 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Informations utiles, Mes Amis, Nouveautés, Potins gourmands, Sensibilité Gourmande | Pas de commentaires »

Marc et Christophe SG

Après 9 ans de présidence, Marc DELAGE passe la main à Christophe GASPER (chef pâtissier du restaurant Régis et Jacques Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid 3 étoiles).

L’ancien président reste aux côtés de Christophe en tant que vice-président pour assurer un passage tout en douceur de l’Association Sensibilité Gourmande vers de nouvelles aventures.

Bonne chance à Christophe GASPER pour conduire cette très belle Association dans l’amitié, le respect du travail bien fait et la passion pour la pâtisserie.

Logo nouveau SG

Paul BOCUSE – Nouveau restaurant à Lyon fin 2017 – Le Grand Réfectoire.

Posté : 20 mars, 2014 @ 7:17 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Chefs/Restaurants, Informations utiles, Nouveautés, Potins gourmands | Pas de commentaires »

P Bocuse

Alors que la Brésilienne Tabata Bonardi (Top Chef 2012) officie désormais au Marguerite, à Lyon le tout nouveau restaurant signé Bocuse à Lyon, on apprend que Le Groupe Paul Bocuse ouvrirait un nouveau restaurant à Lyon en 2017 nommé Le Grand Réfectoire.

Lyon Saveurs annonce la nouvelle. Voilà ce que le site révèle :

Logo Hôtel Dieu

Alors que le dossier de l’Hôtel Dieu, comme celui de La Cité de la Gastronomie semble piétiner ( démarrage des travaux prévu à l’été 2004 ? ), Paul Bocuse annonce qu’il vient de signer avec le Groupe Eiffage ( par le truchement de la société Nord-Sud Développement qu’il préside ) un accord pour ouvrir un restaurant baptisé Le Grand Réfectoire.

Prévu pour une ouverture fin 2017, sans doute aux environs du 8 décembre (fête des Lumières), ce restaurant devrait permettre l’élaboration d’un nouveau concept gourmand dans les locaux même de l’ancien réfectoire des Sœurs Hospitalières à l’Hôtel Dieu, d’une superficie de près de 500 m2. 

Photo : Jean-Luc Mège

Logo Grand Réfectoire

Arnaud LALLEMENT – Nouveau chef 3 étoiles français 2014.

Posté : 25 février, 2014 @ 5:53 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Bravo à eux!, Informations utiles, Nouveautés, Potins gourmands | Pas de commentaires »

Arnaud Lallement

Arnaud LALLEMENT (39 ans) est né en 1974 en Champagne. Il rejoint son père Jean-Pierre en 1997 au restaurant l’Assiette Champenoise à Tinqueux prés de Reims.

Après l’Ecole hôtelière de Strasbourg, puis un parcours passant par Roger Vergé, Michel Guérard et Alain Chapel, il regagne 1 étoile avec son père en 2001 puis prend la tête des cuisines après le décès de son père en 2002.

En 2005, l’Assiette Champenoise décroche 2 étoiles au Guide Rouge Michelin.

Après une année 2013 riche en récompenses, Arnaud LALLEMENT est couronné pour 2014 par les 3 étoiles au Guide Rouge Michelin.

Arnaud Lallement michelin

Fabrice Garabédian et Corrine Augé – La Toscane Lyon 6ème.

Posté : 25 février, 2013 @ 7:05 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Chefs/Restaurants, Informations utiles, Nouveautés | Pas de commentaires »

Fabrice Garabédian et Corrine Augé - La Toscane Lyon 6ème. dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d la-toscane-lyon

Belle soirée le 14 février 2013 dans ce restaurant de cuisinre d’inspiration Italienne réalisée par Fabrice Garabédian et Corrine Augé dans le 6ème arrondissement de Lyon.

repas-la-toscane-lyon-300x300 dans Chefs/Restaurants

  • - Gnocchi de pommes de terre, tomate et copeaux de jambon de Parme
  • - Homard à l’huile de truffe blanche, tomate, aubergine
  • - Cocotte de veau aux légumes
  • - Risotto aux Saint-Jacques
  • - Sabayon, pommes caramélisées
  • - Tiramisu

Champagne rosé à l’apéritif et vin blanc Bramito d’Umbria pour le repas.

Arnaud DONCKELE nouveau chef 3 étoiles Français.

Posté : 20 février, 2013 @ 5:50 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Bravo à eux!, Chefs/Restaurants, Informations utiles, Nouveautés, Potins gourmands | Pas de commentaires »

Arnaud DONCKELE nouveau chef 3 étoiles Français. dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d arnaud-donckele-1

Arnaud DONCKELE (35 ans) est né le 29 mars 1977 à Rouen. Après un CAP et un BEP en alternance il travaille chez Gourmand Prunier et part chez Michel Guérard ou il est prit en mains par Olivier Brulard (MOF 1996).

Il passe ensuite 3 ans dans le groupe Ducasse (Louis XV et Plaza Athénée) et poursuit sa formation comme second avec Jean-Louis Nomicos chez Lasserre.

En 2004, Olivier Brulard lui laisse sa place à la Résidence de la Pinède à Saint-Tropez (La Vague d’Or) ou il garde l’étoile et en gagne une seconde dès 2010.

Le Guide Michelin le couronne cette année avec 3 étoiles.

michelin-donckele-2013 dans Bravo à eux!

Inauguration Kaori à Saint-Etienne (42) France.

Posté : 11 juillet, 2012 @ 6:05 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Informations utiles, Mes Amis, Nouveautés, Potins gourmands, Sensibilité Gourmande | Pas de commentaires »

Inauguration Kaori à Saint-Etienne (42) France. dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d Ambiance-300x300

C’est en décembre 2011, le 6 que Jean-Jacques BORNE (MOF Glacier) à inauguré sa nouvelle école (Institut Culinaire de l’Excellence) et sa boutique Kaori (chocolats, macarons naturels, glaces bio, soupes, huiles, épices) au 8, rue Eugène Joly à Saint-Etienne.

A cette occasion, l’ensemble des membres de Sensibilité Gourmande entouraient Jean-Jacques Borne et son invité d’honneur japonais Macato KURASHIGE.

Les dix buffets étaient largement garnis en salés et sucrés par plus de 30 créations Sensibilité Gourmande. Les 400 invités ont apprécié cette soirée d’inauguration ou la gastronomie fut à l’honneur.

Préparation-à-la-soirée-300x300 dans Informations utiles

123
 

saissacaubergedulacsaint-pi... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitchen Circus