è molto goloso

Pâtisserie – Cuisine – Passions – Voyages – Transmission

Archive pour la catégorie 'Chefs/Restaurants'

Restaurant d’application Le Jardin de Paul – Lycée Aiguerande de Belleville (69).

Posté : 14 avril, 2018 @ 7:15 dans Chefs/Restaurants, Mes Amis, Potins gourmands | Pas de commentaires »

téléchargement

Sympathique déjeuner le jeudi 5 avril 2018 au restaurant d’application  » Le Jardin de Paul  » du Lycée Aiguerande de Belleville dans le Rhône.

Bel accueil, cuisine de qualité. Merci aux élèves et professeurs et tout particulièrement à mon ami Christophe.

Tartare de dorade sur sablé aux olives et anchois 

Tartare de daurade sur sablé aux olives et anchois.

Gambas flambées et sa raviole poivron céleri et coriandre 

Gambas flambées et ravioles poivron, céleri, coriandre.

Pigeon en deux cuissons parmentier de cuisses et vitelotte 

Pigeon en deux cuissons, parmentier de cuisses et vitelotte.

Tartelette abricots, petit pot de crème Catalane et sorbet agrumes 

Tartelette abricot, pot de crème Catalane et sorbet agrumes.

Dylan DESMOULINS lauréat du concours Les Chefs en Or France 2018.

Posté : 28 mars, 2018 @ 8:15 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Chefs/Restaurants, Concours, Potins gourmands | Pas de commentaires »

actu-chefs-en-or

Six candidats finalistes se sont affrontés le lundi 26 mars 2018 à Wissous. Chaque candidat disposait d’un commis (élèves du Lycée d’Etioles).

Le thème de cette finale :

  • ◊ L’araignée de mer à partager et crépinette végétale et céréales.

Les finalistes avaient 3 heures pour réaliser leurs plats à partir de 4 araignées servies en quatre assiettes.

Le jury prestigieux était présidé par Michel ROTH.

Le lauréat de la finale représentera la France lors de la finale internationale face à l’Allemagne, l’Autriche, la Pologne, la Roumanie, la Russie et la Suisse les 11 et 12 novembre 2018 à Paris lors du Salon EquipHotel – Porte de Versailles.

podium-chefs en or 2018

Le Podium France 2018 :

  • ♦ 1er : Dylan DESMOULINS, Les Terrasses de Lyon, Hôtel La Villa Florentine, à Lyon (69) – Croustillant d’araignée de mer et céleris, mayonnaise glacée et crépinettes de céréales aux blettes.

assiette-chef-1-dylan-jm

  • ♦ 2ème Mathieu SILVESTRE, 64° Le Restaurant, Hôtel Le Chambard, à Kaysersberg (68)
  • ♦ 3ème Omar Mohamed DHIAB, restaurant L’Abeille, Hôtel Shangri-La, à Paris (75)

Les chefs 4ème ex aequo sont : Kévin PERNETTE, Club de la Chasse et de la Nature, à Paris (75), Damien DECELLE,  Les Loges, Hôtel Cour des Loges, à Lyon (69) et Thierry LAMBERT, Le Club Michel Sarran, à Blagnac (31).

podium-chefs-2-jm-pechar

Guide Michelin Nordic 2018 – Norvège.

Posté : 25 février, 2018 @ 9:06 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Chefs/Restaurants, Guides Gastronomiques, Informations utiles, Potins gourmands | Pas de commentaires »

Couv_GR_Nordic_2018.indd

Pas de changement dans la hiérarchie Norvègienne, le restaurant Maaemo et son chef Esben HOLMBOE BANG est toujours le seul 3 étoile de Norvège à Oslo.

  • - 3 étoiles – 1 restaurant (0 nouveau)
  • - 2 étoiles – 0 restaurant
  • - 1 étoile – 5 restaurant (1 nouveau)

Le restaurant Trois étoiles Norvègien 2018 :

  •  ♦ Esben HOLMBOE BANG – restaurant Maaemo à Oslo (Norvège), soit 3 ans de 3 étoiles.

Esben Holmboe Bang

Guide Michelin Nordic 2018 : Danemark.

Posté : 24 février, 2018 @ 7:23 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Bravo à eux!, Chefs/Restaurants, Guides Gastronomiques, Informations utiles, Potins gourmands | Pas de commentaires »

Couv_GR_Nordic_2018.indd

Pas de changement cette année au plus haut niveau 3 étoiles au Danemark, toujours un seul restaurant trois étoiles à  Copenhague . Le chef Rasmus KOFOED  » Bocuse d’Or, Bocuse d’Argent et Bocuse de Bronze est toujours au sommet.

  • - 3 étoiles – 1 restaurant (0 nouveau)
  • - 2 étoiles – 3 restaurants (1 nouveau)
  • - 1 étoile – 22 restaurants (2 nouveaux

Le restaurant Trois étoiles Danois 2018 :

  • ♦ Rasmus KOFOED – restaurant Geranium à Copenhague (Danemark), soit 3 ans de 3 étoiles.

Ramus Koefoed

Guide Michelin Nordic 2018 – Suède.

Posté : 22 février, 2018 @ 6:35 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Bravo à eux!, Chefs/Restaurants, Guides Gastronomiques, Potins gourmands | Pas de commentaires »

Couv_GR_Nordic_2018.indd

Pour la première fois un restaurant Suèdois accède au plus haut niveau dans le Guide Michelin 2018 Nordic. Le Chef Bjorn FRANTZÈN atteint les 3 étoiles.

  • - 3 étoiles – 1 (1 nouveau)
  • - 2 étoiles – 4 (1 nouveau)
  • - 1 étoile – 21 (3 nouveaux)

Le restaurant Trois étoiles Suèdois 2018 :

  • ♦ Bjorn FRANTZÈN – restaurant Frantzèn à Stockholm, première année de 3 étoiles.

frantzen

Guide Michelin France 2018 – Les 28 Trois étoiles Français 2018.

Posté : 6 février, 2018 @ 8:38 dans Bravo à eux!, Chefs/Restaurants, Guides Gastronomiques, Potins gourmands | Pas de commentaires »

Le-Guide-Michelin-France 2018

Pour cette année 2 nouveaux restaurants obtiennent les 3 étoiles tant convoitées : Marc VEYRAT retrouve les 3 étoiles après les avoir gardé 14 ans à Veyrier (Auberge de l’Eridan) et 6 ans à Megève (La Ferme de mon Père) et Christophe BACQUIÉ (MOF 2004) est le grand nouveau du guide cette année pour son restaurant au Castellet.

Le Guide Michelin France 2018 compte :

  • - 3 étoiles – 28 restaurants (2 nouveaux)
  • - 2 étoiles – 86 restaurants (5 nouveaux)
  • - 1 étoile – 503 restaurants (50 nouveaux)

Les 28 Trois étoiles français 2018 :

  • Paul BOCUSE (MOF 1961), Christophe MULLER (MOF 2000), Gilles REINHARDT (MOF 2004) et Olivier COUVIN (MOF 2015) – restaurant Paul Bocuse à Collonges au Mont d’Or (69) soit 54ème année de 3 étoiles.

Bocuse2448705-sipa-00461707-000002

  • Marc HAEBERLIN (Paul Haeberlin) et Jean-Paul BOSTOEN (MOF 2011) – Auberge de l’Ill à Illhausern (68) soit 52ème de 3 étoiles.

Haeberlin

  • Michel TROISGROS et César Troigros (Jean (MOF 1965 et Pierre Troisgros) – Maison Troisgros à Roanne (42) soit 51ème année de 3 étoiles.

TROIGROS

  • Michel GUERARD (MOF Pâtissier 1958) – restaurant Les Prés d’Eugénie à Eugénie-les-Bains (40) soit 42ème année de 3 étoiles.

Guérard

  • Georges BLANC – restaurant Georges Blanc à Vonnas (01) soit 38ème année de 3 étoiles.

Blanc

  • Bernard PACAUD – restaurant l’Ambroisie à Paris (75) soit 31ème année de 3 étoiles.

Pacaud

  • Alain DUCASSE, Franck CERUTTI et Dominique LORY – Le Louis XV (Hôtel de Paris) à Monaco, soit 26ème année de 3 étoiles.

Ducasse Monaco

  • Pierre GAGNAIRE et Michel NAVE (MOF 2004) – restaurant Pierre Gagnaire à Paris (75) soit 24ème année de 3 étoiles.

Gagnaire

  • Alain PASSARD – restaurant l’Arpège à Paris (75) soit 23ème année de 3 étoiles.

Passard

  • Alain DUCASSE, Romain MEDER – restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée à Paris (75) soit 20ème année de 3 étoiles.

Ducasse Plaza

  • Guy SAVOY – restaurant Guy Savoy à Paris (75) soit 17ème année de 3 étoiles.

Savoy

  • Régis et Jacques MARCON – restaurant Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid (43) soit 14ème année de 3 étoiles.

Marcon

  • Frédéric ANTON (MOF 2000) – restaurant Le Pré Catelan à Paris (75) soit 12ème année de 3 étoiles.

Anton

  • Pascal BARBOT – restaurant L’Astrance à Paris (75) soit 12ème année de 3 étoiles.

Barbot

  • Anne-Sophie PIC – Maison Pic à Valence (26) soit 12ème année de 3 étoiles.

Pic

  • Gérald PASSEDAT – restaurant Le Petit Nice à Marseille (13) soit 11ème année de 3 étoiles.

Passedat

  • Éric FRÉCHON (MOF 1993) – restaurant Épicure Le Bristol à Paris (75) soit 10ème année de 3 étoiles.

Fréchon

  • Éric PRAS (MOF 2004) – restaurant LAMELOISE à Chagny (71) soit 9ème année de 3 étoiles.

Pras

  • Gilles GOUJON (MOF 1996) – Auberge du Vieux Puy à Fontjoncouse (11) soit 9ème année de 3 étoiles.

Goujon

  • Emmanuel RENAUT (MOF 2004) – restaurant Les Flocons de Sel à Megève (74) soit 6ème année de 3 étoiles.

Renaut

  • Arnaud DONCKELE – restaurant La Vague d’Or à Saint-Tropez (83) soit 5ème année de 3 étoiles.

Donckele

  • Arnaud LALLEMENT – restaurant L’Assiette Champenoise à Tinqueux (51) soit 5ème année de 3 étoiles.

Lallement

  • Yannick ALLENO – Pavillon Ledoyen à Paris (75) soit 4ème année de 3 étoiles.

Alleno Ledoyen

  • René et Maxime MEILLEUR – restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville (73) soit 4ème année de 3 étoiles.

Meilleur

  • Christian LE SQUER – restaurant Le Cinq Hôtel Georges V à Paris (75) soit 3ème année de 3 étoiles.

Le Squer

  • Yannick ALLENO – restaurant Le 1947 Hôtel Le Cheval Blanc à Courchevel (73) soit 2ème année de 3 étoiles.

Alleno 1947

  • Marc VEYRAT – restaurant La Maison des Bois à Manigod (74), première année de 3 étoiles à La Maison des Bois.

Veyrat

  • Christophe BACQUIE – restaurant Christophe Bacquié Hôtel du Castellet à Castellet (83), première année de 3 étoiles.

Bacquié

Annabelle LUCANTONIO (France) – Lauréate de la Pastry Queen (Championnat du Monde de Pâtisserie féminine).

Posté : 25 janvier, 2018 @ 6:12 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Bravo à eux!, Chefs/Restaurants, Concours, Informations utiles, Potins gourmands | 2 commentaires »

150x200-pastry-queen 26904454_1878889172423180_8789399519865255585_n

Unique en son genre, ce championnat du monde – qui se déroule tous les deux ans – s’adresse aux femmes pâtissières du monde entier.

Le championnat se déroule à l’intérieur du SIGEP de Rimini (Italie), salon spécialisé du secteur qui, depuis 1979, s’adresse aux pâtissiers, glaciers, chocolatiers et boulangers du monde entier.

26993475_1878889159089848_3553628531147579760_n

Le thème du concours est L’ASTROLOGIE . Ce thème devra être illustré à travers :

26903989_1878889235756507_3785783953002520940_n

  • - une création artistique en sucre et pastillage, en cherchant une harmonie entre les différents produits à réaliser :
  • - Tarte moderne monoportion (22 pièces)
  • - Dessert au verre avec glace au café (22 pièces)
  • - Dessert à l’assiette monoportion au chocolat (17 pièces)
  • - Mignardise – bague gourmande (22 pièces)

27332491_1878889245756506_5417383372901625700_n

Après 16 heures de compétition (dimanche 20 et lundi 21 janvier) le podium est le suivant :

19554850_1878889165756514_801669121330300624_n

  • ◊ 1ère – Annabelle Lucantonio – France (coach Pascal Molines MOF et Champion du Monde 1999)
  • ◊ 2 ème – Laura Lachowecki – USA
  • ◊ 3ème – Sandra Ornelas – Mexique

21687829_1878456772466420_3968061325584323494_n

Monsieur Paul s’en est allé.

Posté : 21 janvier, 2018 @ 8:52 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Chefs/Restaurants, Informations utiles, Lyon - Rhône-Alpes, Potins gourmands | Pas de commentaires »

P Bocuse

Il a terminé sa vie là même où il l’avait commencée ! À Collonges-au-Mont-d’Or dans sa chambre où il avait vu le jour le 11 février 1926.

À 91 ans, Paul Bocuse est parti samedi matin rejoindre d’autres étoiles. Il en aura fait briller trois sans discontinuer depuis 1965 – il avait célébré ses 50 ans de 3 macarons en 2015  dans son auberge du Pont de Collonges, à côté de Lyon.

«  Monsieur Paul « , restera éternellement comme la toque qui aura fait rayonner l’image de la cuisine française à travers le monde. Il prêchait la bonne parole au Bocuse d’or, ce concours d’envergure mondiale qu’il organisait depuis 1987 tous les deux ans lors du Sirha à Lyon, pour exporter notre cuisine bien au-delà de ses frontières. Qui mieux que lui aurait pu contribuer autant à la médiatisation « des toques » en les faisant sortir de derrière leurs fourneaux ?

1 mars 2002 Monsieur Paul

Paul Bocuse aura donc passé plus d’un demi-siècle à tenir le haut de la casserole sur la planète gastronomie et à faire scintiller continuellement les mêmes plats-signatures sur sa carte. Formé à l’école des Claude Maret, Fernand Point, Gaston Richard et Eugénie Brazier, Paul Bocuse aimait retrouver par-dessus tout dans l’assiette de la générosité, des pièces entières, des os et des arêtes. 

Autant de convictions qui l’auront incité à se placer au-dessus de la mêlée dans l’éternelle bataille entre la cuisine moderne et la cuisine traditionnelle. « Car pour moi, il n’existe qu’une cuisine : la bonne ! L‘essentiel, c’est l’amour du travail bien fait », disait-il arborant fièrement sur sa veste blanche son col bleu blanc rouge de MOF (Meilleur Ouvrier de France) de la promotion 1961.

19 février 2008 Collonges Lyon

Décès de Gualtiero MARCHESI – premier chef italien 3 étoiles Michelin.

Posté : 27 décembre, 2017 @ 10:56 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Chefs/Restaurants, Potins gourmands | Pas de commentaires »

gualtiero_marchesi

Il fut le premier trois étoiles d’Italie. Le grand chef italien Gualtiero Marchesi, considéré comme le fondateur de la nouvelle cuisine dans la péninsule, est décédé mardi 26 décembre 2017 à 87 ans à Milan, sa ville natale. Gualtiero Marchesi gérait notamment le restaurant « Marchesino », situé sur la prestigieuse place de la Scala en plein coeur de Milan.

Risotto Marchesi

Gualterio Marchesi était né le 19 mars 1930 à Milan. Après avoir suivi une formation en Italie, en Suisse et en France, il avait ouvert en 1977 un restaurant à Milan qui était devenu en 1985 le premier établissement italien à obtenir trois étoiles au Guide Michelin.

 Marchesi Gualtiero

51ème Prix Culinaire International  » Le Taittinger  » Tom MEYER lauréat.

Posté : 28 novembre, 2017 @ 8:32 dans A voir, à savoir, à  visiter, à  lire, à  goûter, à d, Bravo à eux!, Chefs/Restaurants, Concours, Informations utiles, Potins gourmands | Pas de commentaires »

prix_taittinger_20171_51672

Le lundi 20 novembre 2017, s’est déroulé le Prix Culinaire International Taittinger à l’Ecole Ferrandi de Paris. Les 8 finalistes avaient 6h30 pour réaliser les 2 recettes du thème 2017.

Pour la cinquième année consécutive le Prix Culinaire est porté par Emmanuel RENAUT qui, depuis 2013, préside le jury d’une main de maître.

Le Jury de cuisine regroupait quatre chefs :

Bernard Leprince, Christian Née, « La Pyramide » 2 étoiles Michelin, Amandine Chaignot du « Rosewood Hotel London » et Lars Van Galen « Larnsnik » 1 étoile Michelin Pays-Bas.

Le Jury de dégustation réunissait quant à lui :

Marcel Ravin du « Monte Carlo Bay » 1 étoile Michelin, Michel Roth, du « Président Wilson » Genève, 1 étoile Michelin, Pierre Résimont de « l’Eau Vive » Belgique, 2 étoiles Michelin, Stéphane Decotterd, du «Pont de Brent » Suisse, 2 étoiles Michelin, Michel Roux, «Le Gavroche » Londres, 2 étoiles Michelin, Hiroshi Horita, du «Mange Tout » Tokyo, 1 étoile Michelin et Sonja Frushammer , 1 étoile Michelin. Sans oublier les chefs invités, Stéphanie Le Quellec, « Le Prince de Galles » Paris, 1étoile Michelin, Christophe Bacquié, de « Monte Cristo » Le Castelet, 2 étoiles Michelin, Ulf Wagner, « Sjomagasinet » Göteborg Sweden, 1 étoile Michelin, Jonathan Zandbergen et Christophe Raoux, The Peninsula Paris.

Le thème du concours :

  • ◊ Gibier à poils accompagné d’une sauce ou d’un jus dans une saucière et de trois garnitures : une garniture à base de pommes de terre, une garniture à base de potimarron et châtaignes et une garniture libre ». La veille, lors d’un tirage au sort effectué dans les règles de l’art sous contrôle d’un huissier, le Cerf a été désigné. Les candidats qui ne disposent que de quelques heures pour adapter leur recette ont également dû travailler sur la recette imposée suivante :
  • ◊ Interprétation de tartelettes aux coings et figues présentées sur assiettes décorées.

Le Podium 2017 :

  • - 1er – Tom MEYER (France) Hôtel de Ville à Crissier en Suisse.
  • - 2ème – Tomoaki SAKATA (Japon) Hôtel Intercontinental Tokyo Bay.
  • - 3ème – Romain MASSET (France) restaurant Régis et Jacques Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid.

Les cinq autres finaliste :

  • - Yohan GERARD
  • - Yohei HOSAKA
  • - Tom SCADE
  • - Sander VAN ZANTVLIET
  • - Matthias WALTER

Taittinger 2017

12345...20
 

saissacaubergedulacsaint-pi... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitchen Circus