è molto goloso

Pâtisserie – Cuisine – Passions – Voyages – Enseignement

Championnat du Monde de Pâté-Croûte – Chikara YOSHITOMI lauréat 2017.

Pâté croûte

Ce lundi 4 décembre s’est déroulé le championnat du mon de pâté-croûte, à Tain-L’Hermitage. Douze finalistes se sont affrontés en fin d’après-midi devant un jury composé de chefs, étoilés ou non, de Meilleurs Ouvriers de France et de précédents champions. Au terme d’une soirée animée, les résultats ont été annoncés: Chikara YOSHITOMI l’emporte. Il travaille à L’Ambroisie de Bernard Pacaud, 3 étoiles Michelin, à Paris.

chapionnat-du-monde-pate-en-croute-2017

Chikara Yoshitomi est né au Japon et travaille depuis plusieurs années en France. Il a notamment évolué dans les cuisines du Taillevent et de la Maison Rostang, toujours à Paris, avant de rejoindre L’Ambroisie. Il a remporté le titre de champion 2017 grâce à un pâté-croûte de canard Colvert aux baies de genièvre.

Podium

Le Palmares 2017 :

  • ♦ 1er – Chikara YOSHITOMI (restaurant l’Ambroise 3 étoiles à Paris) – Le Pâté-croûte canard colvert aux baies de genièvre.

Premier Pâte croûte 2017

  • ♦ 2ème – Yoshiaki SAKAGUCHI (restaurant Le Boudoir à Paris) – Pâté de veau  » de la tête aux pieds  » et foie gras de canard.

Deuxième Pâté croûte 2017

  • ♦ 3ème  – Aurélien VIDAL (restaurant Vidal à Saint-Julien Chapteuil) – Retour de Tuaille.

Troisième Pâté croûte 2017

  • ♦ 4ème – Emmanuel SOULIERE (casino Sands Cotai Central à Macao Chine) – Casse noisette.

Soulière

  • ♦ 4ème  – Guillaume GINTHER (restaurant Coq Rico à New York Etats-Unis) – Le Marbré.

Ginther

  • ♦ 4ème – Margaux MOISIERE (L’Ô des Vignes à Fuissé) – Pâté-croûte pigeon et caille au foie gras et cèpe.

Moisière

  • ♦ 4ème – Laetitia ROUABAH (restaurant Benoit à New York Etats-Unis) – Pâté-croûte Lucien Tendret.

Rouabah

  • ♦ 4ème – David LE QUELLEC (Le Moulin Rouge à Paris) – Pâté-croûte Richelieu en affût camouflage.

Le quellec

  • ♦ 4ème – Jérémy PELOSSIER (Maison Pignol à Lyon) – Le Temps d’un pâté-croûte.

Pelossier

  • ♦ Prix de la Confrérie : Osamu TSUKAMOTO (Cerulean Tower Tokyo Hôtel) – Mosaïque de pâté-croûte à ma façon.

Tsukamoto

  • ♦ Prix du jeune espoir : Olivier CANAL (Bouchon La Meunière à Lyon) – Pâté-croûte de volailles de la Dombes foie gras et cœur de canard.

Canal

  • ♦ Prix de l’Élégance : Olivier HORVILLE (Charcuterie Gilles Verot à Paris) – Pâté-croûtedes Belles Volailles de France.

Horville

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

saissacaubergedulacsaint-pi... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitchen Circus