è molto goloso

Pâtisserie – Cuisine – Passions – Voyages – Transmission

Les Forestines de Bourges.

Les Forestines de Bourges. dans Produits et Denrées forestines-de-bourges-

La forestine de Bourges est un bonbon en forme de petit rectangle allongé, mince et renflé, de diverses couleurs nacrées, fourré d’un intérieur moelleux (mélange de chocolat, de noisettes et d’amandes), enrobé d’une coque de sucre satiné et croustillant.

Vertes, roses ou blanches, ces forestines sont vendues dans des boîtes métalliques ou en carton “à l’ancienne”.

forestines-de-bourges-1-300x225 dans Recettes confiseries et chocolats

Leur technique de fabrication requiert un savoir-faire accompli. Le sucre en fusion doit être versé à un moment précis sur une table de métal huilé, puis refroidi sous un courant d’eau. La pâte, devenue malléable, sera longuement battue, afin d’emprisonner des myriades de bulles d’air microscopiques. Etalée, elle viendra se refermer sur un coussin de praliné. L’ensemble sera ensuite étiré en un long boudin qui sera coupé en mini portions.

forestines-plafond dans Recettes Pâtisserie

Georges FORESTI, confiseur réputé installé à Bourges, invente en 1878 ce bonbon fourré, croquant et moelleux à la fois. Il le baptise « Forestines« .

En 1896, Georges FOREST confie à son successeur Georges TAVERNIER le secret de fabrication des forestines.

Vous pouvez encore en acheter dans « La maison des Forestines » à Bourges, boutique créée en 1884, surmontée d’un étonnant plafond en faïences de Gien.

forestines-de-bourges-fabric1-300x224 dans Spécialités

3 commentaires »

  1. pouf poire dit :

    Je recommande cet article, il m´a aidé beaucoup.Ormazd Berthiaume

  2. adam christiane dit :

    Je viens de voir le commentaire de J. Legros sur TF1 et je voudrais savoir ou commander vos bombons ?

  3. les recettes apéritif de ricoclic dit :

    Quand j’étais gamin (années 60) il y avait près de chez moi un stand en plein air ou se préparaient des sortes de berlingots filés multicolores. L’homme qui faisait cela avait un tour de main incroyable pour étirer la pâte chaude sur une sorte de crochet, en la faisant virevolter jusqu’à ce qu’elle ne forme plus qu’un boudin. Il suffisait de découper le cylindre en triangles pour obtenir des berlingots avant de les empaqueter.
    Et cette recette ressemble furieusement à la préparation de ces fameux berlingots.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

saissacaubergedulacsaint-pi... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kitchen Circus